Bolivie : la population victime de pénuries dans tout le pays

FRANCE 2

Depuis la démission du président Evo Morales, les manifestations et blocages se multiplient en Bolivie. La population se sent prise en otage et de nombreuses pénuries touchent le pays.

Au moins neuf morts. C'est le lourd bilan des manifestations et blocages qui sévissent en Bolivie, pays dans lequel la transition est ardue depuis la démission d'Evo Morales. La population se sent prise en otage. D'autant plus que les Boliviens sont victimes de nombreuses pénuries. Et pour cause, les manifestants pro-Morales bloquent la raffinerie qui fournit toute la région en gaz et en essence. Dans les stations-service de La Paz, les files d'attente s'allongent.

"On est prêts à mourir"

Toujours à La Paz, les commerçants n'ont plus rien à proposer à vendre aux habitants qui peinent à trouver de la viande. Depuis le début de la pénurie, les prix ont flambé. Le prix des bananes a été multiplié par quatre. Et les manifestants pro-Morales ne sont pas prêts à abdiquer. "On est prêts à mourir pour notre Bolivie, pour notre terre, pour notre liberté", assure un manifestant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne