Bolivie : Evo Morales largement réélu président pour un troisième mandat

Tout juste réélu, le président bolivien Evo Morales s\'adresse à ses partisans depuis le balcon du palais présidentiel, dimanche 12 octobre à La Paz (Bolivie).
Tout juste réélu, le président bolivien Evo Morales s'adresse à ses partisans depuis le balcon du palais présidentiel, dimanche 12 octobre à La Paz (Bolivie). (CRIS BOURONCLE / AFP)

Elu pour la première fois en 2006, il a obtenu 61% des suffrages dès le premier tour.

Comme attendu, le président bolivien Evo Morales a été réélu pour un troisième mandat de président de la Bolivie, dimanche 12 octobre. Il a remporté 61% des voix dès le premier tour, selon les résultats des instituts Mori et Ipsos, relayés par les chaînes de télévision. Le dirigeant a dédié cette victoire à ceux qui "luttent contre l'impérialisme".

Le dirigeant socialiste l'emporte largement dans tous les départements du pays à l'exception du Beni (au nord-est), qui va à son rival Samuel Doria Medina, du parti Unité Démocrate. Evo Morales repart donc pour un mandat de cinq ans. Il obtiendrait également 111 des 130 députés de la Chambre basse et 25 des 36 sièges de sénateurs.

Le plus ancien dirigeant d'Amérique du Sud

Dès l'annonce des résultats, les pétards ont explosé à La Paz, la capitale, et des milliers de partisans du dirigeant bolivien ont convergé vers la place Murillo, où se trouve le palais présidentiel. Evo Morales, blouson bleu aux couleurs du MAS, son Mouvement vers le socialisme, est sorti sous les acclamations sur le balcon avec des membres de son gouvernement. "Merci pour ce nouveau triomphe du peuple bolivien", a-t-il déclaré.

Arrivé au pouvoir en 2006 avec 54% des voix dès le premier tour, Evo Morales avait été triomphalement réélu en 2009 avec 64% des suffrages. Il est le plus ancien président en exercice du continent.