Barack Obama perd deux hommes de confiance

Le président américain Barack Obama, au premier plan, accompagné de son garde du corps Reggie Love à Washington (Etats-Unis) le 18 septembre 2010. 
Le président américain Barack Obama, au premier plan, accompagné de son garde du corps Reggie Love à Washington (Etats-Unis) le 18 septembre 2010.  (MANDEL NGAN / AFP)

Son conseiller pour le Proche-Orient, Dennis Ross, et son garde du corps, Reggie Love, quittent l'administration présidentielle américaine. 

A un an de la présidentielle américaine, Barack Obama doit faire face à deux défections de taille dans son équipe : Dennis Ross, l'un de ses principaux conseillers pour le Proche-Orient et l'Iran, a annoncé sa démission jeudi 10 novembre. Le départ de Reggie Love, son garde du corps, a quant à lui été révélé par le Washington Post.

Le premier, un négociateur américain chevronné de 62 ans, aurait promis à sa femme de ne servir que deux ans dans l'administration Obama, avance-t-il pour justifier son départ. Deux ans qui se sont finalement transformés en trois en raison du "printemps arabe". 

Plusieurs départs de proches

Le second, assistant personnel ou encore confident du président, n'a pas confirmé sa démission et ses plans pour la suite restent encore incertains. Cet ancien joueur de basket universitaire, 30 ans, avait rejoint Barack Obama lorsque ce dernier était sénateur. Il avait activement participé à la campagne présidentielle de 2008.

Ces deux départs de la Maison Blanche sont les derniers en date. D'autres auparavant avait fait de même dans le cercle rapproché du chef de l'Etat, comme l'ancien conseiller du président Obama, David Axelrod, ou encore Robert Gibbs, qui était le porte-parole du président.

Vous êtes à nouveau en ligne