Avant la primaire de Floride, les républicains Romney et Gingrich s'écharpent

Les deux principaux candidats à l\'investiture républicaine pour la présidentielle de 2012, Newt Gingrich (à gauche) et Mitt Romney (à droite), le 26 janvier 2012 à Jacksonville (Floride).
Les deux principaux candidats à l'investiture républicaine pour la présidentielle de 2012, Newt Gingrich (à gauche) et Mitt Romney (à droite), le 26 janvier 2012 à Jacksonville (Floride). (MATT ROURKE / AP / SIPA)

Les deux principaux candidats à l'investiture républicaine se sont affrontés sur l'immigration, leurs investissements et même la conquête de la Lune. 

Il n'y avait pas que le débat entre François Hollande et Alain Juppé, jeudi 26 janvier. De l'autre côté de l'Atlantique, les quatre candidats à l'investiture républicaine pour la présidentielle américaine ont débattu en Floride, où se tiendra la primaire du parti mardi. Et les favoris Mitt Romney et Newt Gringrich n'ont pas hésité à sortir les couteaux.

Les deux principaux adversaires se sont attaqués durement sur l'immigration, leurs investissements et même la conquête de la Lune, au point d'en oublier presque de critiquer le président Obama. FTVi vous raconte "l'autre" débat.

"L'idée que je sois anti-immigration est répugnante"

Newt Gingrich, ancien président de la Chambre des représentants, a accusé Mitt Romney, ancien gouverneur du Massachusetts, d'être le candidat "le plus" anti-immigration. Un sujet particulièrement sensible en Floride, comme le rappellent nos confrères de Radio-Canada.

L'attaque a fait bondir Romney : "C'est tout simplement inexcusable. (...) Je ne suis pas anti-immigration. Mon père est né au Mexique. Le père de ma femme est né au Pays de Galles. (...) L'idée que je sois anti-immigration est répugnante ! Je pense que vous devriez vous excuser." Gingrich a essayé de contre-attaquer en dénonçant les publicités télévisées "offensantes" du clan Romney contre lui.

 

Vive opposition... sur la colonisation de la Lune

La tension a continué de grimper au fil du débat, au point que le chrétien-conservateur Rick Santorum est intervenu, demandant à Romney et Gingrich d'arrêter leurs "mesquineries politiques" et les invitant à se "concentrer sur les dossiers". Mais rien ne semblait pouvoir calmer les deux principaux candidats. Ceux-ci se sont même affrontés sur le sujet de la conquête de la Lune et sur l'héritage politique de Ronald Reagan, Newt Gingrich revendiquant être "le plus proche" du 40président des Etats-Unis.

Alors que Gingrich confirmait vouloir une colonie permanente sur la Lune s'il devenait président - l'espace est un autre sujet important en Floride, où se trouve la base de lancement de Cap Canaveral -, Mitt Romney a répliqué sèchement. "Si j'avais un patron qui me disait vouloir dépenser quelques centaines de milliards pour implanter une colonie sur la Lune, je lui dirais 'vous êtes viré', a-t-il lancé. C'est peut-être une grande idée, mais ce n'est pas une bonne idée."

La Floride, Etat crucial

La tension entre les deux candidats était à la hauteur de l'enjeu qu'est la Floride dans le cadre des primaires républicaines. Romney comme Gingrich y sont dans un mouchoir de poche. Le premier recueille 37 % des intentions de vote, contre 33 % pour Gingrich. Rick Santorum et Ron Paul, les deux autres candidats qui n'ont pas les moyens financiers suffisants pour y faire vraiment campagne, sont loin derrière.

Avec ses 4 millions d'électeurs républicains (plus que le total de ceux ayant déjà voté dans l'Iowa, le New Hampshire et la Caroline du Sud) et les 50 délégués qui tomberont dans l'escarcelle du gagnant, la Floride est un Etat particulièrement convoité. A ce jour, trois des quatre candidats ont remporté une primaire, Mitt Romney dans le New Hampshire, Newt Gingrich en Caroline du Sud, Rick Santorum dans l'Iowa.