Au Mexique, le nombre de meurtres a déjà dépassé le bilan de 2016

Intervention de la police scientifique mexicaine sur un charnier découvert à Tijuana, le 17 août 2017. 
Intervention de la police scientifique mexicaine sur un charnier découvert à Tijuana, le 17 août 2017.  (GUILLERMO ARIAS / AFP)

Avec 2 371 meurtres, le mois d'octobre est devenu le plus violent en deux décennies dans le pays.

Des chiffres vertigineux. Le nombre de meurtres enregistrés au Mexique a déjà dépassé le chiffre de 2016. De janvier à octobre 2017, 20 878 homicides ont été enregistrés, contre 20 547 l'année dernière, selon ces chiffres publiés par le ministère de la sécurité publique mercredi 22 novembre.

Pour comparaison, la France, qui compte deux fois moins d'habitants que le Mexique, a enregistré 892 homicides en 2016. 

2017 se profile comme la pire année

Avec 2 371 meurtres, le mois d'octobre est devenu le plus violent en deux décennies au Mexique.

Les trois Etats les plus touchés sont le Guerrero (sud) avec 1 924 meurtres, suivi par l'Etat de Mexico, près de la capitale, avec 1 684 meurtres et la Basse Californie (nord-ouest) avec 1 733 cas.

Selon l'ONG Semaforo Delictivo, l'année 2017 se profile comme la pire année pour la sécurité publique de l'histoire récente du Mexique, et pourrait se clore sur un bilan de 24 000 homicides.

"L'échec" des autorités contre la délinquance et le crime organisé

Ces chiffres reflètent, selon elle, l'inertie des autorités malgré "l'échec" de leur stratégie contre la délinquance et le crime organisé. La violence criminelle a explosé au Mexique depuis l'offensive militaire lancée en 2006 contre les cartels de drogue par le gouvernement de Felipe Calderon (2006-2012). Cette stratégie a été largement poursuivie par son successeur, Enrique Peña Nieto.

Avec ces derniers chiffres, le total des meurtres commis au Mexique depuis 2007 s'élève à 196 479 cas. On ignore parmi ces meurtres combien sont le fait de groupes criminels.

Vous êtes à nouveau en ligne