Au Canada, un python tue deux enfants dans leur sommeil

Un python de Seba photographié au Kenya.
Un python de Seba photographié au Kenya. (DENIS-HUOT / HEMIS.FR)

Le serpent s'est échappé d'un magasin animalier, via le système de ventilation. 

Stupéfaction à Campbellton, dans l'est du Canada. Un python a tué deux enfants de 5 et 7 ans dans leur sommeil, dans la nuit de dimanche 4 à lundi 5 août, a indiqué la gendarmerie royale du Canada (GRC). Francetv info revient sur les détails de cet accident.

Que s'est-il passé ?

Venus passer la nuit chez un ami, les deux jeunes garçons dormaient dans une des chambres de l'appartement situé au-dessus d'un magasin spécialisé dans la vente d'animaux exotiques. Selon l'enquête préliminaire, le serpent "s'est échappé pendant la nuit et s'est introduit dans le système de ventilation, puis s'est infiltré dans l'appartement".

La gendarmerie de la province du Nouveau-Brunswick "croit que les deux garçons ont été étranglés par le serpent". Une enquête a été diligentée pour connaître les circonstances du drame et une autopsie du corps des deux victimes doit être faite mardi

Comment un python peut-il étouffer deux enfants ?

Selon Radio Canada, la bête mesure entre 3,5 et 4,5 mètres et pèse environ 45 kilos. Il s'agit probablement d'un python de Seba. Dans la nature, ce type de serpent très agressif se nourrit de petits phacochères, de dindes et d'antilopes. Ce python "n'est pas venimeux, il ne tue pas avec du venin mais par constriction ou, pour être plus clair, en étouffant sa proie", explique un photographe animalier qui a publié d'impressionants clichés d'un python en train d'avaler une gazelle sur Le Plus

Malgré les capacités impressionnantes de l'animal, l'accident de mardi laisse les spécialistes perplexes. Pour Hervé Maranda, directeur d'une ferme de reptiles au Canada et interrogé par Radio Canada, ce type d'attaque est "rarissime". David Rodrigue, directeur du Zoo Ecomuseum de Montréal, affirme à la radio que l'accident est "difficile à croire""L'étranglement est vraiment lié à l'alimentation de l'animal" et ce comportement "doit donc être stimulé par la faim et par l'odeur de la proie", ajoute-t-il.

Comment ont réagi les autorités ? 

A Campbellton, l'émotion est vive. Le maire adjoint de cette commune de 7 000 habitants a déploré cet accident et indiqué que l'arrêté municipal ayant autorisé l'installation du magasin de vente de reptiles serait certainement révisé. Comme le rappelle le journal québécois La Presse, les animaux exotiques ne sont pas admis à la garde en captivité sans permis. 

Vous êtes à nouveau en ligne