Argentine : le sous-marin disparu mercredi a signalé une avarie lors de sa dernière communication

La base militaire de Mar del Plata, en Argentine.
La base militaire de Mar del Plata, en Argentine. (EITAN ABRAMOVICH / AFP)

Les sept appels reçus samedi par des bases navales argentines ne provenaient pas du navire.

Le sous-marin militaire argentin San Juan, toujours porté disparu avec 44 marins à bord, a signalé une avarie, mercredi 15 novembre, lors de sa dernière communication avec sa base, a révélé lundi 20 novembre le chef de la base navale de Mar del Plata, Gabriel Galeazzi. "Le bâtiment est remonté à la surface et il a communiqué une avarie, le commandement lui a alors dit de changer de cap et de faire route vers Mar del Plata", a-t-il précisé.

Les recherches se poursuivent

Par ailleurs, les sept appels reçus samedi par des bases navales argentines ne provenaient pas du navire. "Nous avons reçu le rapport de l'entreprise qui a analysé les signaux, les sept tentatives d'appel de samedi ne correspondent pas au téléphone satellitaire du sous-marin", a déclaré le porte-parole de la Marine argentine, Enrique Balbi qui a ajouté être "toujours sans liaison" avec le sous-marin San Juan depuis maintenant cinq jours.

Le sous-marin aurait dû regagner sa base de Mar del Plata dimanche ou lundi. Les recherches se poursuivent dans une zone de 300 km de diamètre au large des côtes argentines.