VIDEO. Quelles sont les conséquences des incendies en Amazonie ?

BRUT

La forêt amazonienne brûle. Et c'est de nombreux peuples, espèces animales et végétales qui sont directement touchés. Voilà 3 conséquences de ces incendies.

Sur les peuples autochtones

La forêt amazonienne abrite autour de 400 tribus autochtones, représentant environ 1 million de personnes. Entre le 1er janvier et le 24 août 2019, 41 858 incendies ont été recensés dans cette forêt. Les peuples vivant dans la forêt amazonienne dépendent de ses ressources pour s'abriter, se nourrir et travailler. Les dommages à ce mode de vie que pourrait causer le feu ont poussé plusieurs organismes à souligner la gravité de la situation.

Sur la biodiversité

Dans la forêt amazonienne, on peut aussi trouver entre 50 et 70 % de la biodiversité mondiale. Avec ces incendies, c'est un nombre incalculable d'arbres, de plantes et d'animaux qui sont menacés ou déjà morts. Au Brésil, 63 % de la surface du parc d'Ilha Grande a brûlé, mettant en péril les espèces qui y vivent. Du côté des plantes, on dénombre environ 40 000 espèces dans la forêt amazonienne.

Sur le réchauffement climatique

La forêt amazonienne est connue comme un important "puits de carbone", c'est-à-dire que ses arbres capturent et stockent une grande quantité du CO2 présent dans l'air, le COétant un gaz à effet de serre participant au réchauffement climatique. On estime ainsi que la forêt amazonienne emmagasine chaque année entre 90 et 140 milliards de tonnes de CO2. À l'inverse, une forêt qui brûle rejette d'importantes quantités du CO2 qu'elle stockait jusqu'alors.

L'impact sur le climat mondial est plus difficile à déterminer, mais on craint que la perte de couverture forestière puisse aussi avoir des conséquences à long terme.

Vous êtes à nouveau en ligne