Emmanuel Macron sur l'Amazonie : le président de la République a-t-il une position hypocrite ?

Franceinfo

En étant contre l'accord sur le Mercosur, Emmanuel Macron veut bien empêcher l'augmentation des importations de soja en provenance du Brésil, mais il ne propose pas pour autant de supprimer le commerce existant. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Nous allons agir" : Emmanuel Macron se pose aujourd'hui en grand défenseur de l'Amazonie. Il propose des investissements pour lutter contre la déforestation, pour aider les habitants à trouver d'autres activités. Et c'est nouveau, il est depuis peu contre l'accord de libre-échange avec le Mercosur, donc le Brésil. Mais certains l'accusent d'être hypocrite. Pourquoi ? 

L'élevage, responsable de la déforestation 

D'abord Yannick Jadot, le député européen (EELV), pointe la responsabilité de la France dans la destruction de l'Amazonie, via les importations de soja. "Emmanuel Macron, son gouvernement favorise le développement d'un élevage où les animaux ne voient jamais la nature, mais sont nourris au soja brésilien. Si on n'attaque pas structurellement ces modèles-là, c'est de la blague, c'est de la foutaise, c'est un jeu de communication", s'insurge l'eurodéputé sur Franceinfo. La France importe entre 3 et 4 millions de tonnes de soja par an, principalement en provenance du Brésil et de l'Argentine, qui sert en grande majorité à nourrir les animaux d'élevage. L'élevage, justement, est la principale source de déforestation aujourd'hui au Brésil.

Vous êtes à nouveau en ligne