Brésil: le revirement de Jair Bolsonaro sur l'offre du G7

France 24

Après avoir refusé une enveloppe de 20 millions de dollars pour aider à lutter contre les incendies dans l'Amazonie, le président brésilien accepte mais sous conditions.

Le Brésil change d'avis.
Son président n'est plus opposé à une aide financière pour lutter contre les incendies en amazonies.
Lundi soir, Jair Bolsonaro avait rejeté sans ménagement  les 20 millions de dollars proposée par le G7 taxant Emmanuel Macron de colonialisme

Otavio Rego Barros, porte-parole de la présidence brésilienne:
"Le gouvernement brésilien est ouvert à une aide financière d'organisations étrangères et même de pays. Mais le point essentiel qu'a fait ressortir Jair Bolsonaro, c'est que cette aide ne doit pas enfreidre la souveraineté du Brésil et que la gestion de ces ressources doit être sous notre contrôle".

Le Pérou et la Colombie ont proposé aux pays de la région amazonienne une réunion d'urgence.
Ils veulent conclure un pacte pour protéger la plus grande forêt tropicale du monde.

 Iván Duque, président colombien :
"Je félicite le cher président péruvien parce que nous avons franchi ce pas important entre nous, en tant que pays qui partageons cette richesse amazonienne et nous allons promouvoir cette réunion avec les autres chefs d'Etat et les équipes gouvernementales dans les prochains jours".

Une invitation prévue pour le 6 septembre et d'ores et déjà acceptée par Brasilia.

Sur le terrain l'urgence continue: les incendies ont encore progressé lundi malgré l'intervention de l'armée.
Plus de 1650 nouveau départ de feu ont encore été rencencés lundi au Brésil.

Vous êtes à nouveau en ligne