Algérie. Les premières images après la prise d'otages

Alors que l'opération armée contre les jihadistes preneurs d'otages est toujours en cours, vendredi, voici les premières photos d'In Amenas, où se trouve le site gazier attaqué.

Alors que l'opération armée contre les jihadistes preneurs d'otages est toujours en cours, vendredi 18 janvier, voici les premières photos d'In Amenas, où se trouve le site gazier attaqué.

Les journalistes arrivent petit-à-petit sur place. Il aura fallu plus de deux jours de route au photographe de l'AFP Farouk Batiche pour rejoindre le lieu de la prise d'otages depuis Alger. Un "périple infernal" et des "communications difficiles" rendent le travail sur le terrain très compliqué, a raconté Eric Baradat, le rédacteur en chef du service photo de l'AFP, contacté par francetv info.

Selon l'agence de presse officielle algérienne, 12 otages et 18 terroristes ont été tués depuis le début de l'opération. Sept otages étrangers – trois Belges, deux Américains, un Japonais et un Britannique – seraient toujours retenus par les islamistes, vendredi soir.

18
Le site gazier d'In Amenas, dans le Sahara algérien, à plus de 1 300 km au sud d'Alger, le 18 janvier 2013. FAROUK BATICHE / AFP
28
De l'extérieur, rien ne laisse penser à une gigantesque prise d'otages, ni à un assaut de l'armée algérienne, lancé le 17 janvier, pour libérer des centaines d'otages.  FAROUK BATICHE / AFP
38
Des employés algériens ont réussi à s'échapper, indemnes, après le raid de l'armée contre les jihadistes. Ils témoignent sur la chaîne algérienne Al-Jazairia, le 17 janvier 2013. AL-JAZAIRIA 3
48
D'autres, comme cet otage philippin, hospitalisé à In Amenas, ont été blessés dans l'attaque. Douze otages ont été tués, selon le premier bilan officiel. AL-JAZAIRIA 3 / AFP
58
Alors que les expatriés indemnes sont évacués de la région, il resterait 7 otages étrangers, le 18 janvier 2013. AL-JAZAIRIA 3 / AFP
68
Devant l'hôpital d'In Amenas, des habitants attendent des nouvelles de leurs proches blessés pendant la prise d'otages, le 18 janvier 2013. ANIS BELGHOUL / AP / SIPA
78
Dans la région, la police algérienne a installé des barrages et contrôle les véhicules, comme ici à l'entrée d'In Amenas, le 18 janvier 2013. FAROUK BATICHE / AFP
88
La sécurité est renforcée à l'aéroport international d'Alger, où des policiers armés gardent l'entrée du parking, le 18 janvier 2013. AFP