Air France et la Lufthansa ne vont plus survoler la zone du Sinaï

France 2

Cette annonce est intervenue quelques heures après le crash et la revendication de la branche égyptienne de l'État islamique.

Par mesure de précaution, Air France jusqu'à nouvel ordre ne survolera plus le Sinaï en Égypte. La compagnie attend des clarifications sur les causes du crash de l'avion russe, accident ou attentat. Une décision d'évitement qui allonge la liste des zones à risques. Juillet 2014, le MH 17 de la Malaysia Airlines s'écrase en Ukraine abattu par un missile. Un drame aussitôt suivi d'effets pour les compagnies aériennes en Europe. L'agence européenne de sécurité aérienne déconseille vivement le survol de l'est du pays. 

Zones à éviter

Aujourd'hui avec l'Ukraine, cet organisme leur recommande aussi d'éviter aussi la Syrie, l'Irak, la Libye et le Yémen. Deuxième niveau de sécurité, d'autres pays peuvent être survolés, mais seulement à 8 000 mètres d'altitude pour ne pas être la cible de missiles. Parmi ces pays : l'Iran, l'Afghanistan, le Pakistan, le Soudan et la Somalie.

Par ailleurs les compagnies peuvent être encore plus prudentes et décider elles-mêmes de ne pas survoler certains territoires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne