Zimbabwe : les médecins mettent fin à 4 mois de grève suite au don d’un milliardaire

Manifestation des médecins et infirmières dans les rues de Harare, la capitale du Zimbabwe, contre la misère des hôpitaux du pays, le 18 novembre 2008.
Manifestation des médecins et infirmières dans les rues de Harare, la capitale du Zimbabwe, contre la misère des hôpitaux du pays, le 18 novembre 2008. (PHILIMON BULAWAYO / X02381)

Un homme d'affaires britannique d'origine zimbabwéenne a promis de verser six mois de salaire aux médecins du secteur pubic du pays. L'Association des médecins de l'hôpital du Zimbabwe a accepté son offre. 

Strive Masiyiwa, qui a fait fortune dans les télécommunications, a demandé à sa fondation philanthropique Higherlife Foundation d'aider les médecins zimbabwéens à reprendre le travail après une longue grève qui a paralysé le système de santé du pays. L’homme d’affaires a proposé de verser à chacun d'entre eux 300 dollars durant six mois (environ 270 euros) et de leur fournir des véhicules de fonction. Près de 2 000 médecins seraient concernés.

M. Masiyiwa est le fondateur londonien, né au Zimbabwe, d'Econet Wireless, un géant des télécommunications, estimé à de plus de 1,1 milliard de dollars. Sa Fondation Higherlife soutient des enfants pauvres au Zimbabwe, en Afrique du Sud, au Burundi et au Lesotho.

Un bras de fer impossible à gagner

L'Association des médecins de l'hôpital du Zimbabwe (ZHDA) a déclaré que l'offre de M. Masiyiwa avait été acceptée par les grévistes. "La ZHDA souhaite exprimer sa gratitude à la Higherlife Foundation pour avoir étendu son offre à tous les médecins du gouvernement", indique un communiqué.

Les médecins se sont mis en grève en septembre 2019 pour demander l'indexation de leurs salaires sur le dollar américain, afin d'amortir une hausse vertigineuse de l'inflation dans la pire crise économique que le Zimbabwe ait connue. Leur bras de fer avec le gouvernement s'est déroulé dans le contexte d'une crise économique majeure, marqué par des pénuries alimentaires et un chômage élevé.

Un système de santé à l'abandon

La grève a été l'une des plus longues de l'histoire du pays et a mis a genoux un système de santé publique déjà en très grande difficulté. Depuis le début des années 1990, il n'a cessé de se dégrader. De nombreux médecin ont été contraints de quitter le pays pour pouvoir continuer à exercer.

Selon les observateurs et l'Association des médecins seniors, la grève et la dégradation des services auraient conduit à la mort de centaines de personnes. Certains médecins en grève sont payés moins de 100 dollars par mois, selon la BBC, ce qui signifie que se rendre au travail et acheter de la nourriture leur est devenu très difficile.

S'adressant à la BBC, le Dr Tawanda Zvakada, porte-parole de la ZHDA, a déclaré que les médecins "recherchaient toujours une solution à long terme". L’aide de M. Masiyiwa ne devrait pas excéder six mois.

Vous êtes à nouveau en ligne