Présidentielle au Zimbabwe: une campagne dans le calme

Supporters de Robert Mugabe, de nouveau en campagne pour la présidentielle du 31 juillet 2013 au Zimbabwe.
Supporters de Robert Mugabe, de nouveau en campagne pour la présidentielle du 31 juillet 2013 au Zimbabwe. (AFP/FTV)

La campagne présidentielle bat son plein au Zimbabwe. A 89 ans, le président sortant Robert Mugabe brigue un nouveau mandat après 33 ans au pouvoir. Son concurrent et principal rival est l'actuel Premier ministre, Morgan Tsvangirai.


Les Zimbabwéens sont appelés aux urnes le 31 juillet. Ils espèrent éviter la répétition de la précédente élection, en 2008, marquée par des fraudes et des violences (200 morts parmi les opposants du président Mugabe).

La campagne électorale s'est passée dans le calme, malgré quelques cas d'intimidation recensés. Pour autant, le scrutin sera-t-il libre et transparent?Certains en doutent. Notamment les partisans de Morgan Tsvangirai qui craignent que le clan mugabe ne fasse voter les morts.

Malgré une nouvelle constitution, qui assure la liberté de la presse, le paysage médiatique n'a pas vraiment changé et reste pro-Mugabe dans ce pays du sud de l'Afrique. 

Aujourd'hui, les Zimbabwéens souhaitent juste voter librement et que leurs voix soient prises en compte.
Vous êtes à nouveau en ligne