Afrique australe : des victimes par milliers

Au Mozambique et au Zimbabwe, la situation est dramatique. Des milliers de personnes sont bloquées sur les toits de maisons en attendant les secours, après le passage du cyclone Idai.

Le cyclone Idai a fait des ravages. Au Mozambique, la situation est dramatique après son passage en début de mois. De l'eau à perte de vue, sur des dizaines de kilomètres… les paysages sont méconnaissables. D'ordinaire, il s'agissait de forêts ou des villages, désormais il n'y a plus rien. Les gens se sont réfugiés sur les toits des maisons ou dans de stades à l'abandon. Les moins chanceux sont encore dans l'eau et sont secourus par hélicoptère quand cela est encore possible.

Le bilan s'alourdit

Ils sont encore 15 000 à attendre les secours et 350 000 à nourrir. Jamais le Mozambique ne s'était retrouvé face à un tel désastre. "Nous, on veut de l'aide, on veut manger, on veut des bâches pour nos maisons", dit un homme en colère. "Nous n'avons plus de toit pour vivre, tout est désorganisé", déplore une femme.
Au Zimbabwe la situation est moins impressionnante, mais de nombreuses routes et ponts ont été endommagés. Et beaucoup de blessures sont à soigner. Jour après jour, le bilan s'alourdit avec déjà plus de 400 morts au Zimbabwe et 1 000 au Mozambique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne