Zimbabwe : une soixantaine d'éléphants pris dans les pièges des braconniers

FRANCE 3

En Afrique, les autorités du Zimbabwe s'inquiètent. Depuis fin septembre, 60 éléphants ont été tués dans le pays. Retour sur les faits.

Des chaires en état de décomposition, des éléphants massacrés, une désolation, c'est l'oeuvre de braconniers sans scrupules. La scène se passe dans le parc national de Hwange au Zimbabwe. Les braconniers sont partis en toute hâte, abandonnant derrière eux les défenses qu'ils venaient d'arracher aux éléphants. 

Vers la fin des éléphants

Dans ce parc, où vivent 53 000 éléphants, le braconnage fait des ravages. Depuis fin septembre, près de 60 éléphants ont trouvé la mort comme ça. Les braconniers ont changé de méthode. Tout est fait dans le silence. Aucun coup de feu n'est tiré. Leur méthode est simple : ils creusent un trou dans lequel est placé une bassine d'eau, mais l'eau est empoisonnée au cyanure. En période de sécheresse, difficile pour les animaux de trouver à boire. Cette eau est le piège dans lequel ils tombent. Les défenses des éléphants sont vendues jusqu'à 15 000 euros en Chine pour l'essentiel. Dans le monde, chaque année, 30 à 40 000 pachydermes sont tués pour alimenter ce trafic qui risque bien de mettre fin à l'existence de l'espèce.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne