La Zambie autorise la culture du cannabis médicinal

Des travailleuses ramassent des feuilles de plants de cannabis dans une serre au Lesotho, premier pays africain à autoriser la culture du cannabis médicinal, 6 août 2019.
Des travailleuses ramassent des feuilles de plants de cannabis dans une serre au Lesotho, premier pays africain à autoriser la culture du cannabis médicinal, 6 août 2019. (GUILLEM SARTORIO / AFP)

La culture et la possession de marijuana y étaient jusque-là strictement interdites et passibles de peines de prison. 

Le gouvernement zambien a décidé d'autoriser la culture sur son territoire et l'exportation du cannabis à usage médicinal, a annoncé le 16 décembre sa porte-parole, Dora Siliya. La culture et la possession de marijuana étaient jusque-là strictement interdites dans ce pays d'Afrique australe très conservateur et passible de peines de prison.

Je confirme que le conseil des ministres (...) a donné son feu vert de principe à la commission technique pour la culture, le traitement et l'exportation du cannabis à des fins économiques et médicinalesDora Siliya, porte-parole du gouvernement

Le ministère de la Santé précisera ultérieurement les conditions de délivrance des autorisations nécessaires, a-t-elle précisé, sans donner aucun autre détail sur les raisons de ce feu vert.

(Le plus drôle, c'est qu'on ne peut toujours pas le fumer, à moins d'être malade)

Précédents en Afrique

Le cannabis à usage médical est aujourd'hui autorisé dans une trentaine de pays. Le Lesotho, un petit royaume de 2,1 millions d'habitants enclavé au cœur de l'Afrique du Sud, était devenu, en 2017, le premier pays africain à autoriser la culture du cannabis médicinal. Un an plus tard, l'Afrique du Sud est allée plus loin en légalisant, sur décision de sa Cour constitutionnelle, la consommation de la marijuana à usage personnel pour les adultes.

Vous êtes à nouveau en ligne