VIDÉO. "Weah réussira mieux que tous les autres" : l'espoir dans le bidonville de Monrovia où le président du Liberia a grandi

Le président élu du Liberia, George Weah, a été investi lundi à Monrovia. Le quartier d'où est natif l'ex-star du football est fier de lui et plein d'espoir.

Le 25e président du Liberia, George Weah, a prêté serment lundi 22 janvier dans le plus grand stade de Monrovia, un décor familier pour l’ex-footballeur de 51 ans, un des meilleurs attaquants de la planète dans les années 1990. Le président élu le 26 décembre dernier est natif d'un faubourg très pauvre de la capitale où il a été élevé par sa grand-mère. Un bidonville que le président n'a jamais oublié. 

L’électricité mais toujours pas d'eau potable dans le ghetto de Gibraltar

George Weah n'a jamais été surnommé "Mister George" dans le ghetto de son enfance. Un habitant raconte qu'il était appelé "Travolta", parce qu’il dribblait aussi bien que l'acteur américain John Travolta dansait. Des proches du président élu vivent toujours ici. Une vieille dame, qui affirme être sa tante, évoque un enfant toujours en train de shooter dans une pelote en caoutchouc. "Je suis persuadée au nom de Jésus qu’il va apporter le développement au pays au nom de la sagesse", dit-elle, affirmant qu'"il réussira mieux que tous les autres".

George Weah a eu plusieurs vies mais il est toujours revenu ici, explique un habitant de 57 ans, indiquant que la star du foot, passée en politique, a fait construire une école dans ce quartier. L'un de ses voisins brandit le parcours du président comme la démonstration que rien n'est écrit d'avance pour "les garçons des rues". George Weah aime les défis, assure-t-il. Mais attention à ne pas trop lui en demander, prévient un autre habitant de Gibraltar. "Je m’adresse à tous les Libériens, nous devons être patients", lance-t-il.

Vous êtes à nouveau en ligne