VIDEO. Un commando français échoue à libérer un otage en Somalie

France 2 - Sarah Bernuchon

Les combats ont fait plusieurs morts dont un soldat français. Denis Allex, l'agent de la DGSE détenu, a a priori été abattu par ses geôliers islamistes.

L'opération commando française, lancée samedi 12 janvier en Somalie pour libérer un otage détenu par des islamistes, a échoué. Les combats ont fait plusieurs morts dont un soldat français. Selon Paris, Denis Allex, l'agent de la DGSE détenu, a été abattu par ses geôliers.

L'attaque a été menée à partir de cinq hélicoptères de combat en pleine nuit dans la localité de Bulomarer, dans le sud de la Somalie, rapporte les islamistes somaliens shebab. "Le commando de la DGSE a fait face d'emblée à une forte résistance", a souligné le ministère français de la Défense. Les affrontements ont duré 45 minutes, précisent les shebab.

L'opération visait à libérer un agent de la DGSE détenu en Somalie depuis le 14 juillet 2009 par les shebab. Cet agent, présenté par les autorités françaises comme Denis Allex - mais ce pourrait être un pseudonyme - avait été enlevé à Mogadiscio avec un autre agent qui a, lui, recouvré la liberté en août 2009. 

Le sort de l'otage incertain

"Tout donne à penser que Denis Allex a été abattu par ses geôliers", lors de cette opération menée tôt samedi matin, et qui a donné lieu à des combats d'"une grande violence", a déclaré samedi à Paris le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian à la presse.

Les shebab ont assuré au contraire que l'agent des services spéciaux français, qu'ils détiennent depuis plus de trois ans, était "toujours en sécurité, loin du lieu de bataille", et qu'il serait jugé "dans les deux jours".

Un soldat français a été tué dans les combats et un autre est "porté disparu", a indiqué le ministre de la Défense. Dix-sept "terroristes" ont été tués dans les combats, selon le ministère. Les shebab ont pour leur part affirmé détenir un membre du commando français, blessé, que ses camarades n'ont pu ramener avec eux.

Vous êtes à nouveau en ligne