VIDEO. Lampedusa : l'île du désespoir

L'Italie est l'une des portes d'entrée du Vieux continent pour les migrants. Le drame de Lampedusa concerne par conséquent toute l'Europe. Quelque 300 personnes ont péri à quelques kilomètres des côtes qu'elles espéraient atteindre.Tous les corps n'ont pas encore été retrouvés. 

Les recherches ont été interrompues au large des côtes de Lampedusa, vendredi 4 octobre, pour cause de mauvais temps. Au fond de l'eau, des dizaines de corps sont encore prisonniers du petit bateau qui transportait quelque 500 migrants africains. La plupart d'entre eux étaient originaires de l'Erythrée ou de la Somalie. Leur embarcation de fortune a fait naufrage jeudi 3 octobre, faisant au moins 300 victimes.  

La petite île italienne ne sait plus comment faire face à ces tragédies qui se répètent. "On espérait qu'avec tous les drames précédents quelque chose allait changer. Il y avait eu aussi la visite du pape François en juillet. Ça ne peut plus continuer comme ça. Autrement, il y aura encore d'autres morts", prévient Giusi Nicolini, la maire de Lampedusa. Son message s'adresse à l'Europe. L'Italie a réclamé une réunion extraordinaire du Conseil européen pour créer des couloirs humanitaires afin de protéger les migrants. 

 

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne