VIDEO. La police sud-africaine tire à nouveau sur des mineurs

Francetv info

Les policiers ont dispersé plusieurs centaines d'ouvriers en grève à Rustenburg, dans le nord du pays, à coups de gaz lacrymogènes et de balles en caoutchouc mardi matin.

AFRIQUE - En Afrique du Sud, les policiers ont de nouveau dispersé par la force plusieurs centaines de mineurs en grève mardi 30 octobre. Mais cette fois ils n'ont pas tiré à balles réelles, ils ont utlisé des munitions en caoutchouc, des gaz lacrymogènes et des grenades étourdissantes.

A Rustenburg, dans le nord du pays, les forces de l'ordre ont repoussé environ un millier de mineurs dans la matinée. Ces grévistes empêchaient les voitures de pompiers de parvenir à une installation électrique incendiée avant l'aube, apparemment par des grévistes d'Amplats, numéro un mondial du platine.

La dernière grève sauvage de mineurs

Amplats est la dernière grande compagnie minière encore paralysée par la vague de grèves sauvages qui démarré dans le sang à Marikana en août, à l'initiative de mineurs réclamant de fortes hausses de salaires.

Les mineurs d'Amplats ont entamé le 12 septembre une grève sauvage pour de substantielles augmentations. Après un long bras de fer, la direction avait annoncé le 5 octobre le licenciement de 12 000 d'entre eux.

Vendredi 26 octobre, un accord a été trouvé avec le syndicat majoritaire NUM pour réintégrer les grévistes licenciés et donner un coup de pouce aux salaires. Mais nombre de grévistes refusent de suivre les consignes du NUM et ne veulent pas reprendre le travail sans avoir obtenu satisfaction.

Vous êtes à nouveau en ligne