VIDEO. Les familles des huit otages français au Sahel inquiètes

France 2 - Fanny Lothaire

Après les deux opérations menées au Mali contre des combattants islamistes et en Somalie pour exfiltrer un otage, les familles des huit Français toujours détenus au Sahel sont anxieuses.

Huit Français sont toujours détenus au Sahel. Après les deux opérations menées au Mali contre des combattants islamistes et en Somalie pour tenter de libérer un otage, leurs familles sont anxieuses. Car sur ces huit otages, au moins six sont aux mains d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Et à plusieurs reprises, les ravisseurs ont menacé de tuer leurs otages en cas d'intervention militaire française au Mali.

Jean-Pierre Verdon reste accroché à son téléphone. Il espère avoir des nouvelles de son fils, Philippe, enlevé le 24 novembre 2011 dans le nord du Mali. "On est dans une espèce d'attente angoisée, sans savoir ce qu'il va se passer (...) Ça, c'est très difficile à vivre", confie-t-il. Son espoir ? Que les combattants islamistes cherchent "à garder les otages pour être leur ultime protection".

En Martinique, la famille de Thierry Dol aussi espère elle ausis avoir des nouvelles. L'ingénieur de 28 ans a été enlevé dans le nord du Niger il y a plus de deux ans. L'inquiétude est à son paroxisme. Jean-Pierre Verdon, lui, doute. Les geôliers de son fils "ne vont pas avoir envie d'être tendre avec les otages", pense-t-il, après ces opérations militaires. Il estime que l'intervention française s'est décidée dans l'urgence et non dans l'intérêt dans otages.

Vous êtes à nouveau en ligne