VIDEO. Des centaines de migrants clandestins pénètrent dans l'enclave espagnole de Melilla

REUTERS / EVN

Un demi-millier d'immigrants subsahariens ont franchi mardi la frontière entre le Maroc et l'Espagne.

Melilla n'avait pas connu pareil afflux de migrants depuis 2005. Un demi-millier d'immigrants clandestins venus d'Afrique subsaharienne ont pénétré, mardi 18 mars, dans l'enclave espagnole. Ils sont parvenus à franchir la frontière, triplement grillagée, haute de 7 m et longue de 11 km, qui forme un demi-cercle autour de la ville méditerranéenne de Melilla, sur la côte nord du Maroc.

Melilla débordée par une extrême pression migratoire

L'assaut a été lancé au petit matin. Profitant d'un épais brouillard, plusieurs groupes, environ un millier de personnes au total, sont descendus pendant la nuit des pentes du mont Gurugu, du côté marocain, où les migrants ont établi leurs campements, pour certains après un voyage de plusieurs mois, en attendant de pénétrer sur le sol européen.

Cette vague d'immigration clandestine a fait de nombreux blessés légers parmi les clandestins, a précisé la préfecture, beaucoup d'entre eux souffrant "de coupures et de contusions". Vingt-neuf personnes ont été soignées dans les services d'urgences du côté espagnol. Les autorités marocaines ont fait état, de leur côté, de plus de 250 clandestins arrêtés et d'une trentaine de personnes blessées.

Vous êtes à nouveau en ligne