VIDEO. Burundi : les manifestations contre un 3e mandat présidentiel font une vingtaine de morts en 17 jours

APTN

Des centaines de personnes, dont de nombreuses jeunes femmes, se sont rassemblées, mardi, dans plusieurs quartiers de la capitale, Bujumbura.

La contestation ne faiblit pas au Burundi. Ce mardi 12 mai, pour le 17e jour consécutif, des milliers de personnes sont descendues dans les rues de la capitale, Bujumbura. Un manifestant a été tué lors d'une nouvelle marche de l'opposition contre un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza.

Un 3e mandat conforme, selon la Cour constitutionnelle

Des centaines de manifestants, dont de nombreuses jeunes femmes, se sont rassemblés, mardi, dans le quartier de Buterere, où se trouve l'aéroport international de Bujumbura, à une dizaine de kilomètres au nord du centre-ville. Les forces de l'ordre ont également procédé à des tirs de sommation et utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser quelque 200 manifestants dans un autre quartier, celui de Nyakabiga.

Les violences ont déjà fait une vingtaine de morts depuis le début de la contestation. Les adversaires d'un troisième mandat le jugent inconstitutionnel. Mais la Cour constitutionnelle (acquise au pouvoir, selon les contestataires), a récemment estimé qu'un nouveau mandat de Pierre Nkurunziza serait conforme à la Constitution, donnant raison au camp présidentiel.

Vous êtes à nouveau en ligne