VIDEO. Burkina Faso : Blaise Compaoré quitte le pouvoir, le général Traoré le remplace

France 3

Au lendemain de violentes émeutes, le président burkinabé a annoncé son départ vendredi 31 octobre. La France a salué la démission de cet homme qui tentait de briguer un cinquième mandat. Le chef de l’armée lui a succédé provisoirement.

 La pression de la rue aura eu raison de lui. Face à la colère des centaines de milliers de manifestants, le président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, a choisi la démission. Après vingt-sept ans de pouvoir, il tentait de briguer un cinquième mandat.

Son remplaçant provisoire déjà contesté

Le nouvel homme fort du pays s’appelle Honoré Nabéré Traoré. C’est le patron de l’armée. Après avoir dissous le gouvernement et l’Assemblée nationale, il a décidé de suspendre la constitution. Mais la plupart des manifestants auraient souhaité voir à sa place un autre homme : l’ancien ministre de la Défense, Kwamé Lougué, jugé plus intègre.

Blaise Compaoré aurait, lui, fui vers le Ghana après quatre jours d’émeutes sanglantes, qui ont fait au moins trois morts et plusieurs dizaines de blessés. Il avait pris le pouvoir en 1987 à la suite d’un coup d’Etat. Malgré cette sortie ratée, il garde l’image d’un médiateur hors-pair dans les crises qui agitent le continent africain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne