VIDEO. 14-Juillet : les soldats maliens en première ligne sur les Champs-Elysées

P. BABEY / A. DELCOURT / V. QUEMENER / FRANCE 3

Ils ouvriront la parade de la fête nationale, six mois après le début de l'opération Serval au Mali.

Six mois après l'intervention française au Mali, ce sont les soldats maliens qui ouvriront le défilé du 14-Juillet, dimanche, suivis des forces de l'opération Serval. En attendant, ils enchaînent les répétitions, à raison de quatre par jour. Leurs prestations sont suivies d'une conférence critique sur écran vidéo. "On a déjà progressé donc c'est parfait", se félicite le colonel Elysée Jeandao, chef du détachement malien.

François Hollande passera en revue les 59 Maliens et quelque douze drapeaux africains. Les militaires qui défileront ont tous participé à l'opération qui a mis un coup d'arrêt à l'avancée des jihadistes et permis la reconquête de Gao. Français et Maliens ont manœuvré côte à côte. Elysée Jeandao, lui, était en première ligne pour "participer à la libération de [son] pays".

"Une fois que la France a montré la voie en stoppant les jihadistes, certains pays africains, dont le mien [le Bénin], ont rejoint le Mali pour aider ce pays frère à sortir de ce mauvais pas et [éviter] que toute la région soit contaminée", précise le lieutenant-colonel Gilbert Lossitede, chef du détachement du Bénin. Au total, 12 600 bérets bleus de l'ONU doivent être déployés au Mali et 54 d'entre eux défileront aussi lors de la parade.

Vous êtes à nouveau en ligne