VIDEO. "13h15". Electrifier l'Afrique en dix ans, c'est le combat de Jean-Louis Borloo

L’ancien ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo est totalement investi dans la fondation Energies pour l’Afrique qu’il préside. Elle a pour mission d’électrifier le continent en dix ans. Extrait du magazine "13h15".

"N’oublie jamais qu’obscurité et obscurantisme, c’est le même mot", a confié un dirigeant africain à Jean-Louis Borloo, qui rappelle cette phrase lors de l’entretien qu’il a accordé à Laurent Delahousse, en octobre 2016, dans le cadre de la collection "Une histoire française" du magazine "13h15 le dimanche" (Facebook, Twitter, #13h15).

"Peut-on avoir à quatorze kilomètres de chez nous, c’est-à-dire de l’Europe, un continent avec 750 millions de personnes qui n’ont pas accès à la lumière, où il n’y a pas d’énergie pour accoucher, pour l’agriculture, l’assainissement ou faire de l’eau potable ?" s’interroge le président de la fondation Energies pour l'Afrique, qui se donne pour mission d’électrifier le continent en dix ans (vidéo).

"Ils vont vers les points de lumière"

"C’est une situation invraisemblable ! Nous avons un continent où il y a un milliard de personnes et il n’y a pas d’énergie. Tous les gamins d’Afrique savent qu’il y a de l’énergie ailleurs. Alors, ils vont vers les points de lumière d’Afrique qui sont les grands ports. C’est un énorme déracinement. L’énergie, c’est mon combat. Il n’y a rien de plus simple à faire", affirme l’ancien ministre de l’Ecologie (2007-2010).  

"Je n’ai fait que dire des choses simples, précise-t-il. C’est juste intenable en termes migratoires. Cela va être une réorganisation… Tous ces gens qui bougent sont des déracinés. Il y a donc la tentation de tous les dingues, les radicaux, les narcotrafiquants, les assoiffés de pouvoir et d’argent… Ecoutez, on est fous ! Il n’y a rien de plus dur que d’être déraciné."

Vous êtes à nouveau en ligne