Un Franco-Marocain emprisonné pour homonymie libéré

Rachid Alamin, 29 ans, habitant Halluin (Nord) a été libéré le 6 avril après avoir été emprisonné pour homonymie pendant 5 mois.
Rachid Alamin, 29 ans, habitant Halluin (Nord) a été libéré le 6 avril après avoir été emprisonné pour homonymie pendant 5 mois. (REGMSG / LA VOIX DU NORD / MAXPPP)

Rachid Alamin, en prison pendant cinq mois, a été innocenté vendredi. Il avait arrêté au Maroc où il rendait visite à sa famille. Les forces de police l'avaient confondu avec un homme portant le même nom auteur d'un trafic de stupéfiants en 2009.

Le jeune Franco-Marocain Rachid Alamin, victime d'une homonymie a été libéré vendredi 6 avril après cinq mois d'emprisonnement au nord du Maroc, à l'issue d'une audience présidée par un nouveau juge. Richard Alamin, directeur d'un centre social pour la ville d'Halluin (Nord) a été incarcéré en décembre 2011 car un homme portant le même nom, connu des forces de police, avec la même orthographe, a réalisé un trafic de stupéfiants entre la Belgique et le Maroc. les faits remontent à juillet 2009, comme le rapporte Le Monde.fr.

"Quand il est allé au Maroc, pour voir de la famille, il a été arrêté à la douane, parce qu'il porte le même nom" que la personne condamnée, a expliqué le responsable de son comité de soutien, un de ses amis. "La police l'a incarcéré sans aucune preuve", a-t-il ajouté.

"Le jeune Rachid n'aurait pas dû être arrêté. Il était clair qu'il s'agissait d'homonymie, mais je ne comprends toujours pas la décision de l'ancien juge qui l'a maintenu injustement en prison pendant cinq mois", a réagi son avocat Mohsin Ahamdanech. Me Ahamdanech a également précisé qu'il a envoyé, le 26 mars, une lettre au roi et une autre au ministre de la Justice Mustapha Ramid. Dans ce courrier, il a demandé une commission d'inspection pour élucider les circonstances du procès."C'est ce qui explique sans doute le remplacement de l'ancien juge", a-t-il estimé.

Vous êtes à nouveau en ligne