Un employé français de la Croix-Rouge enlevé au Darfour

(Radio France © France Info)

Un coopérant humanitaire français a été enlevé au Darfour, dans l'ouest du Soudan. L'homme travaille pour le CICR, le comité international de la Croix Rouge. Il serait en bonne santé, selon un ministre soudanais. Paris exige sa libération immédiate.

Actualisé à 21h30

Le coopérant humanitaire français, Gauthier Lefèvre a été enlevé par plusieurs hommes armés à quelques kilomètres d'El Geneina, principale localité de l'Etat
du Darfour-Ouest, près de la frontière avec le Tchad.
_ Le CICR précise qu'il circulait à bord d'un véhicule clairement identifié comme appartenant à l'organisation humanitaire.

“Nous pouvons confirmer l'enlèvement d'un de nos employés dans les alentours d'El-Geneina”, a déclaré Tamara al-Rifai, responsable au bureau des médias de la Croix-Rouge internationale à Khartoum.

Ce soir, le ministre soudanais aux Affaires humanitaires affirme que Gauthier Lefèvre est en bonne santé.
_ Paris, de son côté, exige sa libération immédiate et inconditionnelle. Dans un communiqué le ministère rappelle que le personnel du CICR “est protégé par les traités internationaux et que son action, fondée sur les principes d'indépendance et de neutralité, poursuit des fins exclusivement humanitaires”.

L'employé enlevé travaillait depuis 15 mois au Darfour et cinq ans au sein de la Croix-Rouge.
_ Il s'agit du cinquième enlèvement de personnels humanitaires au Darfour depuis le mois de mars et le premier à toucher un membre de la Croix-Rouge internationale.

_ Deux humanitaires d'une ONG irlandaise ont été libérées le week-end dernier après 107 jours de détention.
Deux employés civils de la force de maintien de la paix ONU-Union africaine (Minuad) sont toujours entre les mains
de leurs ravisseurs.

Vous êtes à nouveau en ligne