Un DJ nigérian revendique un record du monde après avoir mixé pendant dix jours

Le Nigérian DJ Obi (à droite) dit avoir mixé pendant dix jours à Lagos, entre le 22 juin et le 2 juillet 2016, selon ce reportage de la BBC. 
Le Nigérian DJ Obi (à droite) dit avoir mixé pendant dix jours à Lagos, entre le 22 juin et le 2 juillet 2016, selon ce reportage de la BBC.  (BBC / YOUTUBE)

DJ Obi avait droit à une pause d'une heure, toutes les douze heures. Il dit avoir souffert d'hallucinations en raison du manque de sommeil.

Jusqu'au bout de la nuit, du jour, de la nuit, et ainsi de suite. Un DJ nigérian a mixé pendant dix jours d'affilée (229 heures), du 22 juin au 2 juillet au Sao Café de Lagos (Nigeria) et revendique, depuis, un nouveau record du monde. DJ Obi n'a jamais repassé deux fois la même musique dans une tranche de 4 heures. Et, pendant toute la durée de sa performance, le dancefloor était occupé par au moins un danseur.

Contrôles médicaux et massages journaliers

Lors de son incroyable performance, DJ Obi a eu le droit de prendre une pause d'une heure toutes les 12 heures, a-t-il expliqué à la BBC (en anglais). Il a bénéficié de contrôles médicaux et de messages journaliers, ainsi que de vitamines. Pour tromper le sommeil, il dit avoir pris des "siestes disco", comme il les nomme, en fermant les yeux pendant quelques secondes. Après quatre ou cinq jours, il a été pris d'hallucinations, mais il a persévéré, en mémoire de son père, mort en 2012. "C'était fou."

And the runners joined in....WE READY BABY!!!!! #DJOBIWORLDRECORD #DJOBIONDECK #DJOBISZN #DONTCRACKUNDERPRESSURE #GLOBALDJOBI

A video posted by Obi Ajuonuma (@djobiajent) on


La capitale nigériane est célèbre pour ses boîtes de nuit, mais DJ Obi a attiré un public varié, bien au-delà des habitués du dancefloor. "Des écoles sont venues me voir avec des élèves, a-t-il expliqué à la BBC (en anglais). Rendez-vous compte, ici au Nigeria, où les gens qui font la fête sont considérés comme des irresponsables." Le record doit encore être homologué par le Guinness Book. Il était détenu jusque-là par le DJ polonais Norbert Selmaj, à Dublin (200 heures), en novembre 2014.

Vous êtes à nouveau en ligne