VIDEO. Elections en Tunisie : les femmes veulent conserver leurs droits

France 3

Les Tunisiennes restent vigilantes à l'approche des législatives qui se tiennent dimanche 26 octobre. Le mouvement Ennahda, qui avait voulu revenir sur leurs droits, est l'un des grands favoris du scrutin.  

Les Tunisiens sont appelés aux urnes dimanche 26 octobre pour les secondes élections législatives libres depuis la chute du régime de Ben Ali. Le parti islamiste Ennahda est l'un des favoris. Pour les femmes, l'enjeu est de conserver leurs droits dans un pays où elles bénéficient d'un statut unique dans le monde arabe. Elles ont craint après la révolution de janvier 2011 de tout perdre. Notamment celles qui se sont lancées dans les affaires après avoir surmonté de nombreux obstacles. "Les femmes n'ont généralemet pas de biens à hypothéquer auprès des banques et les banques ne vous donnent pas de prêts sans que vous ayez cette garantie réelle", explique Raoudha Ben Saber, présidente de la Chambre nationale des femmes chefs d'entreprises (CNFCE). 

Beaucoup de femmes avaient pourtant soutenu la révolution tunisienne. A l'instar de Hela Chadi, à la tête d'une entreprise de confection de linge haut de gamme, elles ont vite déchanté après l'arrivée des islamistes au pouvoir en 2013. "C'était une catastrophe", se souvient-elle. Les femmes ont dû batailler pour que l'égalité entre les sexes soit inscrite dans la nouvelle Constitution votée cette année. A la veille du renouvellement de l'Assemblée, elles n'ont pas l'intention de baisser la garde. 

Vous êtes à nouveau en ligne