Tunisie : six membres des forces de sécurité tués dans une opération "terroriste"

Une mine a explosé dans le secteur de Ain Sultan, dans la province de Jendouba, en Tunisie, le 8 juillet 2018, tuant six membres des forces de sécurité. 
Une mine a explosé dans le secteur de Ain Sultan, dans la province de Jendouba, en Tunisie, le 8 juillet 2018, tuant six membres des forces de sécurité.  (GOOGLE MAPS / FRANCEINFO)

Aucun groupe n'a encore revendiqué cette attaque.

Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière depuis plus de deux ans. Six membres des forces de l'ordre tunisiennes ont été tués, dimanche 8 juillet, dans une attaque "terroriste" dans le nord-ouest de la Tunisie, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Une mine a explosé à 11h45 près de la frontière avec l'Algérie, dans le secteur de Ain Sultan, dans la province de Jendouba. Un porte-parole du ministère a précisé que des assaillants "ont ouvert le feu sur les forces de sécurité" après l'explosion de la mine. "Des opérations de recherche des terroristes" sont en cours, selon lui.

Aucun groupe n'a encore revendiqué l'attaque

La dernière attaque de grande ampleur dans le pays remonte à mars 2016, lorsque des jihadistes avaient lancé des opérations coordonnées contre des installations sécuritaires de Ben Guerdane, près de la frontière avec la Libye, entraînant la mort de 13 membres des forces de l'ordre et de sept civils.

Vous êtes à nouveau en ligne