Tunisie : Ben Gardane, terreau des islamistes

FRANCE 3

Visée par le terrorisme, l'attaque du Bardo il y a un et une attaque particulièrement meutrière il y a dix jours, la ville de Ben Gardane est laissée à l'abandon.

Ben Gardane est une ville à l'abandon depuis l'attaque d'il y a dix jours. Le spectacle se déroule sous leurs yeux. Un ballet permanent de véhicules blindés et d'hommes en arme en plein centre-ville. Mais ces jeunes attablés à un café se passeraient bien de cette agitation. "Nous les jeunes, on ne fait plus rien, notre seule actvité a toujours été le commerce à la frontière, le travail avec les Libyens", explique Mohammed.

Une ville délaissée par le pouvoir central

La route vers la Libye d'habitude si animée est aujourd'hui déserte. La plupart des changeurs au noir n'essaient même plus d'attirer le client. Face à la menace jihadiste, l'armée a bouclé la fontière au grand dam d'un pompiste qui se demande s'il va pouvoir se réapprovisionner en essence de contrebande. "Si ça continue, Daech va finir par bouffer ce pays", se désole le vendeur. L'ennemi est à l'intérieur. La majorité des terroristes tués au cours de l'assaut étaient des jeunes de Ben Gardane. Dans cette ville historiquement délaissée par le pouvoir central, le chômage des jeunes diplômés est un fléau. Ici, 75% des bac +2 ou Bac +4 n'ont aucune perspective d'avenir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne