Tunisie : premier tour d'une élection présidentielle libre

FRANCEINFO

Les Tunisiens ont voté pour désigner un successeur à Beji Caïd Essebsi, décédé en juillet. 26 candidats étaient en lice.

A 18 heures en Tunisie dimanche 15 septembre, les urnes sont scellées et les isoloirs démontés. Toute la journée, les Tunisiens se sont rendus dans les bureaux de vote avec à la sortie le symbole du devoir accompli : l'index recouvert d'encre. Huit ans après la fin de la dictature, c'est la deuxième fois que les Tunisiens sont appelés à voter pour une élection présidentielle libre. "On aimerait bien participer activement à la transition démocratique dans le pays", confie un électeur. Toute la journée, des équipes de télévision ont suivi le vote des 26 candidats, comme ceux des deux favoris : le Premier ministre sortant et le leader du parti islamiste Ennahdha.

Résultat du vote mardi

Organisée moins de deux mois après la mort de Béji Caïd Essebsi, la campagne fut inédite. Pour la première fois, des candidats, 24 hommes et deux femmes, ont débattu en direct à la télévision. En Tunisie, les sondages sont interdits, alors face à l'incertitude, chacun croit en ses chances. Dans cette élection, la ferveur des villes tranche avec la désillusion des zones rurales, touchées par la crise et le chômage. Dimanche soir, le taux de participation annoncé est de 45,02%. Les résultats définitifs seront annoncés mardi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne