Les Tunisiens appelés aux urnes pour élire leur président

FRANCE 3

Les Tunisiens votent pour élire leur président dimanche 15 septembre. C'est un scrutin avec beaucoup d'inconnues.

Il est 8 heures dimanche 15 septembre à Tunis (Tunisie). Huit ans après la révolution, tous savent ici que le scrutin présidentiel a valeur de test pour la jeune démocratie tunisienne. "Je dois venir voter et m'exprimer", confie une électrice. "Voter, c'est un droit, et en plus, on aimerait bien participer activement à la transition démocratique dans le pays", explique un électeur.

26 candidats se présentent au premier tour

Organisée en à peine deux mois après la mort du président Beji Caïd Essebsi, la campagne s'est affichée partout. Dans les cafés, les Tunisiens ont suivi en nombre les premiers débats politiques télévisés de l'histoire du pays. Face à eux, 26 candidats aux idées et aux profils hétéroclites. Sur la ligne de départ, on trouve notamment le Premier ministre contesté Youssef Chahed, mais aussi Nabil Karoui, un magnat des médias poursuivi pour blanchiment d'argent. Les islamistes présentent également un candidat. Contrairement à 2014, l'élection ne devrait pas être un match entre islamistes et progressistes.

Vous êtes à nouveau en ligne