VIDEO. Tunisie : l'opposition conteste la légitimité du parti islamiste au pouvoir

REUTERS

Des dizaines de milliers de partisans de l'opposition ont manifesté samedi à Tunis pour réclamer l'organisation rapide de nouvelles élections.

Des milliers de Tunisiens ont à nouveau manifesté, samedi 7 septembre jusqu'à la tombée de la nuit, depuis Bab Saadoun, aux portes de Tunis, jusqu'à la place du Bardo. Cette place est devenue le théâtre de protestations quasi permanentes depuis la mort du député et opposant du gouvernement islamiste en place, Mohamed Brahmi, le 25 juillet. La foule réclame la chute du gouvernement dirigé par le parti islamiste Ennahda.

"Le sang a coulé, plus de légitimité pour Ennahda", "Brahmi martyr, sur tes pas nous marcherons", "A bas les oppresseurs du peuple, à bas la bande des Frères", a scandé la foule, référence aux liens entre Ennahda et les Frères musulmans en Egypte.

Le chef du Parti de gauche français, Jean-Luc Mélenchon, a fait le déplacement pour participer à la marche à Tunis afin de rendre un hommage posthume à Mohamed Brahmi.

Vous êtes à nouveau en ligne