VIDEO. Tunisie : funérailles sous tension de l'opposant assassiné

France 2 - Loubna Anaki et Gionna Messina

Une marée humaine a assisté à l'inhumation du député Mohamed Brahmi dans "le carré des martyrs" d'un cimetière de Tunis, où repose Chokri Belaïd, l'autre opposant de gauche assassiné en février.

Plusieurs milliers de personnes sont venues de tout le pays, samedi 27 juillet à Tunis, assister aux funérailles du député d'opposition assassiné Mohamed Brahmi. Des obsèques célébrées dans un climat tendu en Tunisie, au lendemain d'une grève générale et de manifestations hostiles au gouvernement parfois violentes.

Enveloppé du drapeau national, rouge et blanc, et escorté par des voitures militaires, le cercueil de Mohamed Brahmi a quitté le domicile du défunt, samedi matin, dans la banlieue de l'Ariana, à 10 km au nord de la capitale, pour se rendre au cimetière d'El Jellaz dans le sud de la ville. L'émotion et la tristesse se lisaient sur les visages.

Mohamed Brahmi, 58 ans, a été mis en terre à la mi-journée selon un vœu exprimé de son vivant, dans "le carré des martyres" au côté de Chokri Belaïd, un autre opposant de gauche assassiné en février dernier.

Vous êtes à nouveau en ligne