VIDEO. Tunis : la foule accompagne la dépouille de l'opposant assassiné

EVN

Des centaines de partisans et sympathisants, rassemblés devant la demeure de Chokri Belaïd mercredi, ont scandé des slogans comme "Le peuple veut la chute du régime !" 

L'assassinat de Chokri Belaïd, chef du parti des Patriotes démocrates, mercredi 6 février à Tunis, a déclenché de violentes manifestations dans la capitale et dans d'autres villes du pays. Des centaines de partisans et sympathisants qui se sont rassemblés devant sa demeure ont accompagné sa dépouille dans une ambulance. Ils scandaient : "Le peuple veut la chute du régime !" La Tunisie est plongée dans une crise politique, faute d'un compromis sur la future Constitution qui bloque l'organisation de nouvelles élections.

Chokri Belaïd, avocat de 48 ans, figure de l'opposition de gauche et critique acerbe du gouvernement actuel dominé par les islamistes d'Ennahda, avait rejoint une coalition de partis, le Front populaire, qui se pose en alternative au pouvoir en place. Partis d'opposition et syndicats accusent depuis plusieurs mois des milices pro-islamistes d’orchestrer des heurts ou des attaques contre les opposants ou leurs bureaux.

Vous êtes à nouveau en ligne