Rached Ghannouchi : "La France est le pays qui comprend le moins l’islam"

Le président et fondateur d\'Ennahda, le parti islamiste au pouvoir en Tunisie, le 11 janvier 2013 à Ariana. 
Le président et fondateur d'Ennahda, le parti islamiste au pouvoir en Tunisie, le 11 janvier 2013 à Ariana.  (FETHI BELAID / AFP)

Le président et fondateur d’Ennahda, le parti islamiste au pouvoir en Tunisie, attaque directement Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, dans une interview au "JDD". 

Alors qu'un nouveau Premier ministre vient d'être nommé en Tunisie, le président et fondateur d’Ennahda, le parti islamiste au pouvoir dans le pays, règle ses comptes avec la France. Elle est "le pays qui comprend le moins l’islam et les Tunisiens", accuse Rached Ghannouchi dans une interview au JDD (article sur abonnement) dimanche 24 février. Il réagit ainsi aux propos de Manuel Valls, qui a déclaré que "la Tunisie n’[était] pas un exemple" et a parlé d’un "fascisme islamique"?

"Ennahda, les Frères musulmans, Al-Qaïda : Manuel Valls a mis tout le monde dans le même sac et, ce faisant, a montré qu’il ne comprenait rien à l’islam", estime Rached Ghannouchi, ajoutant que le ministre de l'Intérieur les a "insultés".

Au sujet de l'assassinat de l'opposant Chokri Belaïd, dont la veuve accuse Ennahda et le gouvernement tunisien d'être "politiquement responsables", Rached Ghannouchi répond : "J’attends de voir la réaction de ceux qui nous accusent quand les vrais coupables seront démasqués, ce qui ne devrait plus être qu’une question de jours si l’on en croit le ministère de l’Intérieur."

Vous êtes à nouveau en ligne