La Tunisie lève l'état d'urgence

Des policiers cagoulés dans les rues de Tunis (Tunisie), le 2 novembre 2013. 
Des policiers cagoulés dans les rues de Tunis (Tunisie), le 2 novembre 2013.  (ANIS MILI / REUTERS)

Cette mesure d'exception était en vigueur depuis la révolution de 2011 et la chute de Zine El-Abidine Ben Ali. 

L'état d'urgence en vigueur en Tunisie a été levé avec près de quatre mois d'avance, a annoncé la présidence, jeudi 6 mars. Entré en vigueur en janvier 2011, juste après la fuite du président déchu Zine El-Abidine Ben Ali, l'état d'urgence a sans cesse été prolongé depuis.

Le président Moncef Marzouki ayant annoncé en novembre le prolongement de cette mesure d'exception de huit mois, jusqu'à fin juin 2014, la fin de l'état d'urgence intervient donc avec près de quatre mois d'avance.

Mais cette levée de l'état d'urgence "n'introduit pas de modification dans l'application des lois et des mesures en place dans le pays, y compris celles concernant les zones d'opérations militaires et les zones frontalières tampons". La présidence fait référence à des zones militaires spéciales mises en place en 2013, notamment aux frontières avec l'Algérie et la Libye, où des groupes armés liés à la mouvance jihadiste sont actifs, selon les autorités.

Vous êtes à nouveau en ligne