"Comme s'il n’était rien arrivé" : après le double attentat-suicide à Tunis, l'avenue Bourguiba reprend vie

L\'avenue Bourguiba, à Tunis, au lendemain des attentats, le 27 juin 2019.
L'avenue Bourguiba, à Tunis, au lendemain des attentats, le 27 juin 2019. (BENJAMIN ILLY / FRANCE-INFO)

Après le double attentat-suicide qui a frappé Tunis jeudi, la capitale tunisienne se relève. Sur l’avenue Bourguiba, où les attaques ont eu lieu, la vie a repris et les Tunisiens n’entendent céder ni à la peur, ni au fatalisme.

Evidemment, la police est présente. Les barrières sont partout, mais avenue Bourguiba, où ont eu lieu les deux attaques terroristes de jeudi, revendiquées par Daech, la vie a repris et les bars à chichas font le plein. En terrasse, habitants et touristes se mélangent.

"On doit avoir la confiance dans le pays !, explique Paolo, un touriste italien. On veut croire dans ce pays, au maintien de la démocratie." Se sent-il en sécurité sur l’avenue Bourguiba ? Oui, assure-t-il : "C’est comme si il n’était rien arrivé !" À quelques mètres de là, devant le théâtre de la ville, une dizaine de Tunisiens rendent hommage, autour de bougies, au policier de 25 ans tué dans l’attaque de jeudi.

La Tunisie est là et vivante. Nous sommes là pour faire face au terrorismeUne conseillère municipale de Tunis

"Nous on est comme ça, on n’a pas peur", indique une conseillère municipale de Tunis, présente lors de cet hommage spontané. "Il a pu sauver des vies au prix de sa propre vie...", commente-t-elle. "L’avenue Bourguiba, poursuit-elle, c’est l’avenue des bons-vivants, des amoureux, des fous, des révoltés, de la liberté ! La Tunisie est là et vivante. Ils peuvent toujours venir : le terrorisme, nous sommes là pour y faire face. Les terroristes ne sont pas plus forts : c’est nous les plus forts !"

Après le double attentat-suicide à Tunis, l'avenue Bourguiba reprend vie - reportage Benjamin Illy
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne