Tunis : la police à la recherche de complices ?

FRANCE 3

France 3 revient sur cette attaque meurtrière à Tunis, qui n'a toujours pas été revendiquée.

Mercredi 18 mars dans la soirée, le dispositif policier mis en place tout l'après-midi devant le musée du Bardo a été allégé. "Mais l'émotion est encore bien palpable", confie Olivier Martin, envoyé spécial à Tunis. Peu avant 12h30, deux hommes armés ont ouvert le feu sur les touristes d'un autocar à l'entrée du musée "avant de pénétrer à l'intérieur du musée, l'un des lieux les plus touristiques de Tunis". Une centaine de personnes a été prise en otages.

Aucune revendication

"Ce soir le bilan est lourd. 19 morts, dont 17 touristes étrangers, au moins six Français blessés. Les assaillants ont été tués dans l'assaut mené par les forces de l'ordre tunisiennes", poursuit le journaliste. Dans la soirée, l'attentat n'a toujours pas été revendiqué. "La police serait à la recherche de deux ou trois complices", conclut Olivier Martin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne