Tunisie : un mur de sable érigé à la frontière libyenne

France 3

Pour renforcer sa lutte contre les terroristes, le gouvernement tunisien a décidé d'employer les grands moyens.

Après les attentats du musée du Bardo et de la plage de Sousse, la sécurité a été renforcée sur les sites touristiques.
Alors que le Parlement tunisien vient de débuter l'examen d'une nouvelle loi antiterroriste, le gouvernement a décidé d'ériger un mur de sable à la frontière avec la Libye. Un talus de sable haut de deux mètres matérialise aujourd'hui la séparation. Un remblai naturel, renforcé par une tranchée, dans laquelle coule une eau salée. À terme, le mur couvrira 168 kilomètres de frontière.

Djerba, cible de choix

L'assassin de la plage de Sousse, "Rezgui était parti s'entraîner en Libye avant de revenir massacrer 38 personnes sur le territoire tunisien. La sécurité aux frontières est donc une obsession pour les autorités tunisiennes", rapporte Hugues Huet.
À deux heures de route de la Libye, une cible de choix pour les terroristes : Djerba, la perle de la Tunisie. L'île représente un quart des devises issues du tourisme. Ici aussi, les contrôles ont été renforcés pour assurer la sécurité des vacanciers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne