Tunisie

Habib Bourguiba (à gauche), en présence de Muhammad al-Amin Bey, le 22 juillet 1957 à Tunis. Le leader indépendantiste Habib Bourguiba mit fin au protectorat français imposé à la Tunisie en 1881.

En Tunisie, la question de la dette est une affaire sensible, car elle fut en partie à l'origine de la colonisation

Le portrait de Mohamed Bouazizi, sur la place centrale de Sidi Bouzid.

Tunisie : huit ans après, les fruits de "la révolution de Jasmin" sont toujours attendus à Sidi Bouzid

Des manifestants tunisiens lors d\'une grève générale des fonctionnaires à Tunis, le 22 novembre 2018.

Tunisie : grève des fonctionnaires pour les salaires

Manifestation et tensions avec la police dans la région de Kasserine en Tunisie, le 25 décembre 2018. 

Tunisie : les raisons de la crise

Des manifestants tunisiens lors d\'une grève générale des fonctionnaires à Tunis, le 22 novembre 2018.

Tunisie : jour de grève générale pour une hausse des salaires

Le président Beji Caïd Essebsi prononce un discours au musée du Bardo à l\'occasion de la célébration du 8e anniversaire de la révolution tunisienne.

Tunisie : "Le dinar ne vaut plus rien", selon le président de la République

Un commerce en Tunise avec plusieurs langues sur son enseigne. 

En direct du monde. A Tunis, un arrêté municipal polémique impose l'usage de l'arabe sur les enseignes des magasins

Manifestation d\'enseignants pour l\'amélioration de leurs conditions de travail, le 9 janvier 2019, à Tunis.

Huit ans après la "révolution du Jasmin", la Tunisie bonne élève en démocratie et cancre en économie

L\'un des rares spécimens d\'olivier Olea Ieucocarpa, plantés par les colons italiens dans la région de Tarhouna (nord-ouest de la Libye).

Huile d'olive : l'or vert de la Tunisie

Capture écran du site internet de Bic montrant ses productions. ®Bic

La Tunisie va accueillir une partie des productions Bic délocalisées de Bretagne

Un migrant subsaharien recueilli par le Croissant rouge tunisien dans le port de Zarzis (sud-est), le 4 mai 2015.

"Rassurez-vous, on va quitter la Tunisie" : la peur des Subsahariens victimes d’agressions racistes à Tunis

L\'usine Bic de Vannes va être délocalisée à l\'été 2019.

Vannes : les salariés de Bic en grève

Manifestation et tensions avec la police dans la région de Kasserine en Tunisie, le 25 décembre 2018. 

Huit ans après la révolution, la Tunisie menacée par une nouvelle crise sociale ?

Des policiers tunisiens tirent des grenades lacrymogènes sur les manifestants lors d\'une manifestation le 25 décembre 2018 dans la ville de Kasserine, après l’enterrement du journaliste qui s’est immolé par le feu. 

Tunisie : de violents heurts après l'immolation d'un journaliste

Des policiers tunisiens tirent des grenades lacrymogènes sur les manifestants lors d\'une manifestation le 25 décembre 2018 dans la ville de Kasserine, après l’enterrement du journaliste qui s’est immolé par le feu. 

Tunisie : de nouvelles émeutes sociales

en Tunisie, la mort d\'un journaliste provoque des manifestations.

Tunisie: colère après l'immolation d'un journaliste

Manifestation et tensions avec la police dans la région de Kasserine en Tunisie, le 25 décembre 2018. 

"Rien ne va ici" : en Tunisie, les manifestations continuent dans la région de Kasserine

Des policiers tunisiens tirent des grenades lacrymogènes sur les manifestants lors d\'une manifestation le 25 décembre 2018 dans la ville de Kasserine, après l’enterrement du journaliste qui s’est immolé par le feu. 

L’immolation par le feu d’un journaliste à Kasserine interroge la Tunisie

Le tatoueur tunisien Fawez Zahmoul enlève un tatouage de son client dans son école le 8 novembre 2018 à Tunis.

VIDEO. La jeunesse tunisienne redécouvre le tatouage

Des étudiants en médecine de l’Université de Poitiers, le 4 février 2016.

Immigration : la France choisit ses médecins en Tunisie

Des chirurgiens effectuent une mastectomie, le 28 octobre 2015, dans un hôpital de Tunis (Tunisie). 

Tunisie : la France, l'eldorado pour ses ingénieurs et ses médecins

Taïeb Baccouche, secrétaire général de l\'Union du Maghreb arabe, lors de la séance d\'ouverture de la Conférence internationale sur le marketing territorial dans les villes du Grand Maghreb, le 5 février 2018 à Nouakchott, en Mauritanie.

Tunisie : le secrétaire général de l'Union du Maghreb arabe tente de ressusciter une organisation moribonde

  Des pompiers interviennent sur un incendie de voitures le 1er décembre à Paris

Les "gilets jaunes" vus par la presse africaine : "enfant indésirable du macronisme"

La photo prise le 26 novembre 2018 montre une bannière suspendue au siège de l\'Association des Femmes Démocrates Tunisiennes dans la capitale Tunis, montrant le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman tenant un fouet avec une légende en arabe affirmant \"le bourreau, n\'est pas le bienvenu\".

Photo hebdo : entre tempête de sable et loi martiale

Manifestation à Tunis, le 27 novembre 2018 contre la visite du prince héritier Mohammed ben Salman en Tunisie.

LA PHOTO. Manifestation anti-Ben Salmane à Tunis

La photo prise le 26 novembre 2018 montre une bannière suspendue au siège de l\'Association des Femmes Démocrates Tunisiennes dans la capitale Tunis, montrant le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman tenant un fouet avec une légende en arabe affirmant \"le bourreau, n\'est pas le bienvenu\".

Tunisie, Algérie: la visite de MBS au Maghreb rencontre une forte opposition

Le site antique de Carthage, en Tunisie, est de plus en plus menacé par les constructions de promoteurs peu scrupuleux.

Tunisie : il faut sauver Carthage, menacée par les promoteurs

Manifestation en mars 2017 de travailleurs de la santé devant le ministère de la Santé à Tunis.

20% des médicaments manquent encore en Tunisie

Jérôme Bouvier, e président de l\'association Journalisme et citoyenneté, organisateur du colloque international de journalisme lors du discours d\'ouverture des Assises, le 15 novembre 2018 à Tunis.

Tunisie: une information libre et «utile au citoyen» aux Assises du journalisme

Photo de famille lors du premier Forum de Paris sur la Paix, à La Villette, le 11 novembre 2018. A droite du président français Emmanuel Macron, Christophe Deloire, président de Reporters sans Frontières et le président sénégalais Macky Sall. A sa gauche, les lauréates du prix Nobel de la paix 2003 et 2018 Shirin Ebadi et Nadia Murad. Entre elles deux, le président tunisien Beji Caid Essebsi.

Liberté de la presse: Burkina, Sénégal et Tunisie adhèrent au «pacte» de RSF

1234567891035

Vous êtes à nouveau en ligne