Trafic d'ivoire : le Kenya fait brûler des défenses d'éléphants

FRANCE 3

En présence de nombreux chefs d'État africains, le Kenya a fait flamber 16 000 défenses du pachyderme pour protester contre le commerce de l'ivoire.

À Nairobi au Kenya, 16 000 défenses partent en fumée. 105 tonnes d'ivoire et presque autant de cornes de rhinocéros. En Afrique, un éléphant est tué toutes les 15 minutes par des braconniers. Ils sont tués pour l'ivoire, cet or blanc qui rapporte beaucoup d'argent aux trafiquants alors que son commerce est interdit dans le monde depuis 1989.

La fin du commerce des antiquités en ivoire

Mais ce commerce continue de faire fureur, en Asie notamment. Beaucoup de chefs d'État africains étaient présents. La ministre française de l'Environnement a fait le déplacement elle aussi. "La moitié de la population des éléphants africains a disparu en 10 ans, c'est un crime insupportable", a lancé Ségolène Royal. En France, les antiquités en ivoire peuvent encore être vendues. Ségolène Royal a annoncé qu'elle allait mettre fin à cette pratique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne