Tanzanie : les albinos choqués après l'exhumation d'un des leurs

Deux petites filles albinos sur l\'île de Ukewere (Tanzanie) du lac Victoria, lors de la Journée internationale de sensibilisation à l\'albinisme, le 13 juin 2016. De nombreuses personnes atteintes de l\'affection résident sur cette île.
Deux petites filles albinos sur l'île de Ukewere (Tanzanie) du lac Victoria, lors de la Journée internationale de sensibilisation à l'albinisme, le 13 juin 2016. De nombreuses personnes atteintes de l'affection résident sur cette île. (CARL DE SOUZA / AFP)

Les albinos de Tanzanie ont demandé le 28 avril 2019 une intervention personnelle du président John Magufuli. Ils disent avoir peur pour leur vie après l'exhumation, par des inconnus, des restes de l'un d'entre eux, mort en 2015. Restes qui ont ensuite été emportés par les profanateurs.

"Nous demandons au président John Magufuli d'intervenir, en usant de son autorité pour dénoncer cet acte bestial et en appuyant financièrement les programmes en cours et à venir visant à éradiquer cette barbarie contre les albinos", a déclaré dans un communiqué la Société tanzanienne des albinos (TAS).

En Tanzanie et dans d'autres pays d'Afrique sub-saharienne, les membres de personnes albinos sont vendus pour des pratiques occultes censées apporter richesse et pouvoir. Ces parties de corps pouvant être prélevées sur des personnes mortes ou vivantes.

Les restes du corps d'Aman Anywelwisye Kalyembe, un albinos qui avait été enterré en 2015 dans le district de Rungwe, dans la province de Mbeya (sud), ont été exhumés et emportés par des inconnus dans la nuit du 23 au 24 avril, selon ce communiqué.

Profanation

"Cet incident sème la peur parmi les albinos et leurs familles", affirme la TAS, dénonçant "un acte qui viole le respect des tombes d'albinos". Elle attribue ces actions à "des croyances superstitieuses, surtout en ce moment où nous nous acheminons vers les élections (générales) en 2020".

Selon les organisations tanzaniennes des droits de l'Homme, les attaques visant les albinos sont en nette diminution. Celles-ci ont tendance à laisser la place à une nouvelle forme de criminalité consistant à exhumer de leurs tombes les corps de ces personnes. Plusieurs cas de profanation de tombes d'albinos ont ainsi été signalés depuis 2016 dans différentes régions du pays.

L'albinisme est une affection génétique héréditaire qui entraîne une absence totale de pigmentation de la peau, des cheveux et des yeux.

Vous êtes à nouveau en ligne