VIDEO. Omar el-Béchir destitué au Soudan : retour sur 30 ans de pouvoir incontesté

RADIOFRANCE

Il était au pouvoir à Khartoum depuis 1989. Omar el-Béchir a été déchu de son poste jeudi par l'armée soudanaise, après plusieurs mois de manifestations populaires. Retour sur trois décennies de pouvoir sans partage.

Omar el-Béchir prend le pouvoir en 1989 en renversant le régime élu de Sadek el-Mahdi, dans un coup d'État militaire. Le Soudan revient alors à la charia, au voile obligatoire pour les femmes, à la flagellation...

Le 11 septembre 2001 est un tournant pour le régime d'Omar el-Béchir : il devient un allié des États-Unis dans la lutte antiterroriste, en livrant des islamistes.

Accusations de génocide

Omar el-Béchir est accusé de génocide au Darfour par la Cour pénale internationale. Mais il a réussi à faire comprendre à ses pairs africains que la Cour pénale internationale était un "instrument de domination aux mains des Occidentaux" et qu'aucun d'entre eux n'était à l'abri des poursuites. C'est ainsi qu'il a pu narguer la CPI pendant des années, malgré un mandat d'arrêt, en apparaissant dans toutes les capitales d'Afrique.

Mais avec la partition du Soudan et la création du Soudan du Sud, le Soudan a perdu les deux tiers de ses ressources pétrolières et les revenus qui allaient avec. La gestion de cette crise a été catastrophique. L'armée, comme le peuple qui a manifesté ces derniers mois, en a été victime sur les secteurs économiques qu'elle contrôlait.

Vous êtes à nouveau en ligne