Le Soudan à l'heure de la désobéissance civile

Au Soudan, le mouvement de contestation se poursuit malgré la répression et les violences contre les manifestants.  Avec de nouvelles grèves pour faire pression sur les généraux. 
Au Soudan, le mouvement de contestation se poursuit malgré la répression et les violences contre les manifestants.  Avec de nouvelles grèves pour faire pression sur les généraux.  (France 24)

Au Soudan, le mouvement de contestation se poursuit malgré la répression et les violences contre les manifestants.  Avec de nouvelles grèves pour faire pression sur les généraux. 

Magasins fermés et bus à l'arrêt...

Au Soudan les forces d'opposition ont appelé à la désobéissance civile dimanche.
Une grève générale contre le massacre perpétré par les autorités la semaine dernière.

"le peuple soudanais a un rôle fondamental dans la réussite de la désobéissance civile et je pense que pour cette première journée, il a réussi à 300%",  témoigne un manifestant.  

A Khartoum, la police détruit les barrages un à un... aussitôt reconstruits dans les rues adjacentes.
Le conseil militaire au pouvoir, déjà responsable de nombreuses exactions, entend encore renforcer la présence militaire dans la ville.

Durant cette première journée de désobéissance civile, deux personnes auraient été tuées par balle et deux autres par armes blanches selon des médecins participant à la contestation.

Vous êtes à nouveau en ligne