Soudan

Des membres de la Force de soutien rapide du Soudan sont à l\'arrière d\'une camionnette équipée d\'une tourelle de mitrailleuse lors d\'un rassemblement dans le village de Qarri, à environ 90 kilomètres au nord de Khartoum, le 15 juin 2019.

Soudan : l’opposition lance "la troisième vague" de la révolution

Le président déchu du Soudan, Omar el-Béchir (qui porte un turban), fait une première apparition publique depuis sa chute pour comparaître devant les procureurs à Khartoum, le 16 juin 2019.

Soudan : le président déchu Omar el-Béchir poursuivi pour corruption et meurtres de manifestants

Le général Mohamed Daglo alias \"Hemetti\", vice-président du Conseil militaire qui a pris le pouvoir au Soudan après le renversement du président Omar el-Béchir à Khartoum, au Soudan, le 18 mai 2019.

Qui est "Hemetti", le chef de milice devenu homme-clé du pouvoir au Soudan?

La couleur bleue est utilisée sur les réseaux sociaux pour apporter un message de soutien aux manifestants soudanais réprimés depuis le 3 juin.

Soudan : les réseaux sociaux se parent de bleu en soutien aux manifestants réprimés par l'armée

L\'acteur et réalisateur américain George Clooney à Rome, le 13 mai 2019.

Soudan : George Clooney veut viser les généraux au portefeuille pour les faire plier

Au Soudan, le mouvement de contestation se poursuit malgré la répression et les violences contre les manifestants.  Avec de nouvelles grèves pour faire pression sur les généraux. 

Le Soudan à l'heure de la désobéissance civile

Khartoum (Soudan), le dimanche 9 juin.

Soudan : à Khartoum, le mouvement de désobéissance civile vide les rues et maintient la pression sur les militaires

Au Soudan la désobéissance civile

Soudan: l'heure de la désobéissance civile

Des manifestants bloquent une rue de Khartoum (Soudan), le 4 juin 2019.

Soudan : les leaders de la contestation appellent à la "désobéissance civile" pour écarter l'armée au pouvoir

Patrouille de forces de sécurité à Khartoum (Soudan), le 6 juin 2019.

Soudan : la répression frappe le peuple

Patrouille de forces de sécurité à Khartoum (Soudan), le 6 juin 2019.

"Ils proposaient soit de nous battre, soit de nous abattre et de jeter nos corps dans le Nil" : au Soudan, des témoins racontent

Des manifestants soudanais chantent des slogans le 3 juin à Khartoum, au Soudan.

"J’ai peur qu’ils entrent et tirent sur tout le monde" : au Soudan, les militaires poursuivent les manifestants jusque dans les hôpitaux

Le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salman, en conversation avec le général Abdel Fattah al-Burhan, président du Conseil militaire transitoire au pouvoir au Soudan, lors d\'une réunion au sommet de l\'Organisation de la conférence islamique (OCI), dans la ville sainte saoudienne de La Mecque le 1er juin 2019.

Soudan : le général Abdel Fattah al-Burhan a l'aval de Ryad, Abou Dhabi et Le Caire pour maintenir la stabilité

Des militaires soudanais déployés dans une rue proche du QG de l\'armée à Khartoum, capitale du Soudan, devant lequel se tient depuis deux mois un sit-in d\'opposants au régime.

Quatre questions sur la situation au Soudan, où l'armée a commencé à réprimer les manifestations

Des barrages installés dans les rues de Karthoum (Soudan), le 4 juin 2019.

Soudan : le bilan de la répression du sit-in à Khartoum porté à 60 morts

Un manifestant soudanais dans les rues de Khartoum (Soudan). 

Soudan : l'armée annule ses accords avec les contestataires et appelle à des élections

Un manifestant soudanais lors du sit-in dispersé par les forces de l\'ordre, le 3 juin 2019, devant le quartier général de l\'armée, à Khartoum. 

VIDEO. Soudan : la révolte du peuple réprimée dans le sang

Un manifestant soudanais lors du sit-in dispersé par les forces de l\'ordre, le 3 juin 2019, devant le quartier général de l\'armée, à Khartoum. 

Au Soudan, la dispersion du sit-in des opposants par les militaires fait au moins 13 morts

Des manifestants soudanais devant le quartier général de l\'armée à Khartoum (Soudan), le 3 juin 2019.

Soudan : les contestataires appellent à manifester en réaction à la dispersion du sit-in devant le quartier général de l'armée

Des manifestants rassemblés devant le siège de l\'armée à Khartoum le 30 mai 2019. 

Soudan : l'armée ferme la chaîne Al-Jazeera

Des fidèles soudanais assistent au troisième sermon hebdomadaire du vendredi et aux prières du ramadan, dans une mosquée de la capitale Khartoum, le 24 mai 2019.

Soudan : les islamistes font le choix des militaires pour préserver la charia

Des membres de la communauté soufie soudanaise se joignent le 20 mai 2019 au sit-in devant le siège de l\'armée à Khartoum, brandissant un calicot sur lequel on peut lire : \"Le soufisme, uni comme les doigts d\'une main contre les commerçants de la religion et les terroristes\".

Soudan : vers la grève générale après l’échec des pourparlers avec les militaires

La comédienne égyptienne Shaimaa Seif, grimée en \"blackface\", dans une émission en caméra cachée de la chaîne égyptienne du groupe saoudien MBC.

Polémique à propos d'une "blackface" dans un sketch télévisé en Egypte

Au Soudan, la pression ne faiblit pas

Soudan: la mobilisation se poursuit

Des manifestants soudanais dans les rues de Khartoum, le 15 mai 2019. 

Et si le Soudan réussissait là où les révolutions arabes ont échoué ?

Au Soudan, c’est la crise économique qui a déclenché la crise politique. Mais cette crise ne s’est pas achevée avec la chute de l’ancien président Omar El Béchir. L’inflation est toujours galopante. Et trouver de l’argent liquide à Khartoum reste difficile.

Soudan : la crise économique derrière la crise politique

Soudan : nuit de violences à Khartoum

Des soldats nigérians brandissent un drapeau de l\'organisation jihadiste Boko Haram à Damasak (nord-est du Nigeria), le 18 mars 2015.

Les dépenses militaires des pays africains en baisse, selon une étude

Des Soudanais portent des sacs de pain vers le sit-in devant le siège de l\'armée soudanaise à Khartoum, le 5 mai 2019.

Au Soudan, la crise de liquidités aggrave la misère de la population

Des soudanais s\'apprêtent à partager l\'iftar, repas de rupture du jeûne, devant les quartiers généraux de l\'armée à Khartoum, le 6 mai 2019.

Au Soudan, les manifestants restent mobilisés malgré le ramadan

123456

Vous êtes à nouveau en ligne