"Cela ne serait pas arrivé à une mannequin blanche", dit Adut Akech, confondue avec une autre top model noire

Adut Akech au Gala pendant la Fashion Week de New York, 9 septembre 2018
Adut Akech au Gala pendant la Fashion Week de New York, 9 septembre 2018(BRENT N. CLARKE/AP/SIPA / AP)

La mannequin australo-soudanaise Adut Akech est scandalisée par l'erreur du magazine australien "WHO"

Le magazine de mode australien WHO a récemment publié un entretien avec la mannequin originaire du Soudan du Sud. Celle-ci y abordait la question de la représentation des minorités dans les médias, la manière dont sont perçus les réfugiés, le comportement de certains vis-à-vis de sa couleur de peau...

Plusieurs photos accompagnaient l’article: une d’Adut Akech pendant la Melbourne Fashion Week, une autre de la mannequin britannique Naomi Campbell. Or, la plus grande photo, celle censée représenter Adut Akech et qui occupait une page entière, était en fait celle d'un autre mannequin, Flavia Lazarus.

L'erreur a scandalisé la top model australo-soudanaise. Le 26 août, elle a réagi sur son compte Instagram, où elle est suivie par plus de 500 000 utilisateurs.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Adut Akech Bior (@adutakech) le

"Au cours des derniers jours, j’ai longuement réfléchi à la manière d’aborder cette situation qui me met mal à l’aise. (...) Cela m'a bouleversée, m'a mise en colère. J'ai senti que l'on me manquait de respect. Pour moi, c'est inacceptable et inexcusable, quelles que soient les circonstances. Je ne me suis pas seulement sentie insultée personnellement mais j'ai également l'impression que c'est toute ma communauté qui l'a été".

"Ignorants et étroits d'esprit"

Adut Akech précise que l'erreur est surtout inacceptable en raison du thème de l'interview. "J'ai l’impression que cela détruit tout ce que je représente et ce dont j'ai parlé. Cela montre que les gens sont très ignorants et étroits d’esprit, ils pensent que toutes les filles noires ou africaines se ressemblent", explique-t-elle.

"J'ai la conviction que cela ne serait pas arrivé à une mannequin blanche", dit-elle.

Le message est adressé à ses admirateurs mais aussi à ceux qui travaillent dans l’industrie de la mode. "Je veux en quelque sorte réveiller ceux qui travaillent dans cette industrie. Les grandes publications doivent s'assurer de bien vérifier les choses avant de les publier, surtout quand il s'agit d'histoires et d'interviews réelles, et pas seulement de rumeurs", écrit Adut Akech sur Instagram.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Adut Akech Bior (@adutakech) le

Adut Akech, aujourd'hui âgée de 19 ans, est née au Soudan du Sud. Après avoir passé son enfance dans un camp de réfugiés au Kenya, elle est arrivée en Australie avec sa famille à l'âge de 7 ans.

Les excuses de "Who"

Le magazine australien n’a pas tardé à présenter ses excuses. Après avoir parlé directement avec la mannequin, la rédaction a publié un erratum dans la version imprimée du magazine.

Dire que nous sommes mortifiés par cette erreur est un euphémisme. Nous nous excusons sincèrement auprès d'Adut et de Flavia et de toutes les personnes concernées".

Les réseaux sociaux ont eux aussi réagi.

Adut Akech est l'une des mannequins les plus connues au monde. Elle était la mariée (Bride) dans un défilé de Karl Lagerfeld, elle a fait la une des principaux magazines dans le monde. Elle est ambassadeure de l'ONU. Pourtant, les journalistes blancs la confondent avec d’autres femmes noires. C'est du racisme. Il faut absolument lire son post.

Tout simplement incroyable, WHo magazine. Adut Akech est une * mannequin *. Elle se montre pour gagner sa vie. C’est littéralement votre boulot de savoir exactement à quoi elle ressemble.”

En 2019, Adut Akech est présente dans cinq éditions du magazine Vogue, l'allemande, la britannique, l'italienne, la japonaise et l'australienne. C'est l’une des mannequins les plus demandées dans l’industrie de la mode.

Adut Akech à Fabulous Fund Fair, Fashion Week à Londres, Royaume-Uni,18 février 2019
Adut Akech à Fabulous Fund Fair, Fashion Week à Londres, Royaume-Uni,18 février 2019 (NICK HARVEY/REX/SHUTTERSTOCK/SIPA / SHUTTERSTOCK)

La mannequin a participé aux défilés de Chanel, Givenchy, Saint Laurent, Kenzo, Prada et autres. Elle a été nommée "mannequin de l’année 2018" par models.com et considérée par Time comme "l'une des ados les plus influentes" de la même année.

Vous êtes à nouveau en ligne